Tag lecture avec Mary Poppins

Quoi ?!? Un tag lecture avec dans l’univers Disney ?!? Autant te dire que quand j’ai découvert ce tag sur le blog On the road to equility, je l’ai sauvé en gardant dans un coin de ma tête que moi aussi j’allais m’y coller. J’adore la super nounou de Pamela Lyndon Travers et j’ai dû voir un nombre incalculable de fois son adaptation par le grand Walt. Si tu ajoutes à cela que je verse gentiment ma larme avec Emma Thompson lorsqu’elle découvre le film à la fin de de Dans l’ombre de Mary, ce tag avait vraiment tout pour me plaire.

Après une semaine un peu difficile, j’avais envie de remettre un peu de magie dans ma vie, du coup je suis allée retrouver ce joli tag et je remercie Mathildelovelybook d’avoir eu cette idée absolument géniale….

Chem Cheminée : un livre cocooning à lire devant la cheminée

J’en ai lu pas mal ces derniers temps avec les romances de Noël, mais si je ne devais en choisir qu’un ce serait Mariage sous les Flocons de Sarah Morgan.

Les soeurs suffragettes : un livre féministe

Orgueil et préjugés, Jane Austen

J’hésitais pour cette catégorie entre la figure engagée de Claire Fraser, et celle de ma chère Elizabeth Bennet. Certes l’héroïne d’Outlander, force le respect car parachutée en plein XVIIIè siècle écossais, elle se retrouve à devoir se faire respecter au milieu d’un troupe d’Highlanders aussi fins que du gros sel et entend bien ne pas se laisser marcher sur les pieds et faire respecter ses positions de femme indépendante issue du XXè siècle. Toutefois je garde une tendresse particulière pour la force de caractère de Lizzie et sa volonté de prendre son destin en main et ne pas se marier au premier venu, pour une question de rang ou de rente annuelle. J’adore la façon qu’elle a de moucher M. Darcy et de sermonner tendrement ses plus jeunes soeurs. J’ai toujours plaisir à la retrouver dans le roman ou dans les diverses adaptations qui ont pu être faites du roman. Ma bonne résolution de l’année est d’ailleurs de me replonger dans la lecture des oeuvres de Jane Austen.

Ne dormez pas : un livre qui vous a tenu éveillé

Ciao Bella, Serena Giuliano

Il m’arrive souvent de me laisser embarquer par un livre au point de ne pas le lâcher quitte à y passer la nuit. Mais toutes les nuits de folies littéraires ne se valent pas, avec Ciao Bella, j’ai ri beaucoup, j’ai pleuré énormément aussi et je me suis réveillée le matin particulièrement toujours un peu chamboulée par ma lecture.

Un morceau de sucre : le livre qui vous donne de l’énergie

Une rencontre au bord de l’eau, Jenny Colgan

À peu près tous les livres de Jenny Colgan, qui mettent la cuisine au centre de l’intrigue. De la série de La petite boulangerie, à la série Au bord de l’eau en passant par la Cupcake Café, je régale au sens propre comme au sens figuré de ces histoires légères et gourmandes qui mettent au centre des héroïnes pas parfaites qui en mettant la main à la pâte, finissent par trouver une voie qui leur convient.

Quelle jolie promenade avec Mary : Un bel endroit pour se promener

Un petit tour avec Mary Poppins, Hélène Druvert

Comment ne pas rendre hommage à l’héroïne qui est à l’origine de ce tag avec cet album absolument magnifique. Je n’ai pas encore eu l’occasion de vous parler de ce livre que j’affectionne beaucoup sur le blog mais il faudra que je vous le fasse découvrir prochainement. Hélène Druvert nous embarque dans un univers en noir et blanc découvrir Londres au gré des aventures de Jane, Michael et de notre chère Mary. L’objet livre est particulièrement travaillé avec des pages finement découpées au laser dont la poésie et la qualité raviront petits et grands.

C’est bon de rire : un livre qui vous a fait rire

Touriste de Julien Blanc-Gras

J’ai rarement autant pleuré de rire en lisant. Si la couverture avec son joli pingouin sur le tarmac d’un aéroport est complètement décalée, la suite des événements prend le même chemin. On y suit les aventures d’un jeune homme qui a décidé de devenir touriste professionnel. Journaliste pour une revue de voyage, il a pour ambition de visiter tous les pays du monde et nous fait part de ces expériences avec beaucoup d’humour et d’auto-dérision. Touriste n’est pas qu’un livre drôle. C’est aussi un livre qui fait sourire par l’humanité des rencontres qu’il relate et qui fait réfléchir sur notre rôle en tant que touristes.

Nourrir les ptits oiseaux : un livre avec des aides pour les démunis

Les aventuriers du Cilento, Michel Quint

Les aventuriers du Cilento fait aussi partie de lectures coup de coeur que je n’ai pas encore chroniquées sur le blog. Passés les premiers chapitres, où j’ai rencontré quelques difficultés à me faire au style de l’auteur ainsi qu’au format de la narration, je me suis laissée embarquée dans l’histoire de Filippo, petit-fils d’émigrés italiens des années fascistes. Curieux de savoir d’où il vient, il entreprend un retour au sources, à Paestum, une ville de la province de Salernes connue pour son site archélogique. Sur place, il découvre que son grand-père a participé à l’exhumation du site avec deux archéologues alors confinés dans le Sud pour leurs opinions politiques. Il se lie d’amitié avec Gina, la conservatrice du musée et se retrouve malgré lui, témoin du trafic d’êtres humains organisés par la mafia dont sont victimes les migrants qui abordent aujourd’hui les côtes italiennes.

Supercali… : un livre avec un lexique

Le temps des mitaines – Loïc Clément et Anne Montel

Le temps des mitaines est l’un de nos coups de coeur de l’automne avec les garçons. On a vraiment beaucoup aimé ce huis clos au vocabulaire délicieusement smart et désuet. Pour certains on est vraiment pas loin de Supercalifragil…

Et voilou, et vous ? Il vous tente ce tag musico-disneyque ?

À bientôt 😉

Et si on visitait Londres façon fan tour ?

Il y a quelques années, la chaîne de télévision Voyage, avait proposé une super série de documentaires, Le fan tour de Guillaume. Game of Thrones, Elvis, Agatha Christie ou Léonard de Vinci, chaque semaine ledit Guillaume nous avait fait voyager à travers un univers en se mettant dans la peau des fans qui voyageaient sur les traces de leurs idoles. Le ton était bien entendu délicieusement décalé…

Londres en ce sens est un super terrain de jeu pour des visites thématiques. Toute la famille peut en effet y trouver son compte… Lors de notre visite de 5 jours dans la capitale anglaise, nous avons eu l’occasion de tester quelques itinéraires de fan. Alors viens, on t’embarque à dans la capitale anglaise sur les traces de nos héros préférés…

Visiter Londres sur les traces d’Harry Potter

Bien sûr, avec des enfants, l’un des premiers héros auquel on pense c’est notre jeune ami sorcier. Aussi, lorsque nous avons visité Londres, nous avons consacré un long moment à la découverte des lieux de tournage des films. LeadenHall Market, Westminster, le Millenium Bridge, et bien sûr, les Studios Warner Bros dont je t’avais déjà parlé dans un café des voyageurs.

Les copines de Wikidstravel ont fait un travail formidable récemment pour répertorier tous les lieux de tournage londoniens et les expériences à ne pas manquer si avec tu es passionné par l’univers de J.K Rowling. Monuments, brunch, hôtel, adresses shopping, escape games, elles ont préparé un programme de visite aux petits oignons. Alors, nous, ça ne nous donne qu’une envie. Enfiler nos capes de sorciers et reprendre l’Eurostar pour nous replonger dans les aventures de notre petit sorcier préféré.

Paddington

Né sous la plume de Michael Bond en 1958, ce petit ours venu du Pérou et accueilli par la famille Brown a accompagné des générations d’enfants. D’abord à travers les livres, puis les dessins animés pour finir avec la sortie des films de Paul King en 2014 et 2017. Lors de notre voyage à Londres, mini schtroumpf était encore tout petit et il a donc été très content de retrouver les décors des aventures du petit ours. Nous avons donc :

  • Salué Paddington chez Hamley’s. Bien entendu, le magasin de jouets le plus vieux de Londres a tout un rayon consacré à l’Ours le plus gourmand de la ville. (Il a aussi rencontré pour l’occasion la mascotte de ma classe, que sortait telle Armelle avec son nain de jardin dans Amélie Poulain…)
  • Parcouru le Natural History Museum, que l’on voit dans le premier film sous des angles assez glaçants avec une Nicole Kidman, qui est très loin d’être avenante, en vérité c’est un musée formidable pour toute la famille, nous y avons passé presque 5 heures sans nous en rendre compte. En plus, il organise de temps à autre des nuits au musée. Si tu veux en savoir davantage tu peux aller consulter leur site.
  • Retrouvé la merveilleuse boutique de Mr Gruber. Dans la vraie vie, Gruber’s s’appelle en réalité Alice’s et on peut la retrouver sur Portobello Road. C’est une véritable caverne aux merveilles, où si tu aimes chiner, tu trouveras sûrement quelque chose à ton goût.
  • Fait un saut à la gare de Paddington bien entendu, où l’ours rencontre Mme Brown pour la première fois pour y voir la statue de l’ours
  • Admiré Tower Bridge sur lequel s’ouvre le merveilleux livre Pop Up du deuxième film.
  • Passé une soirée au Winterwonderland, ce parc d’attraction qui se monte chaque année de novembre à début janvier dans Hyde Park et qui ressemble beaucoup à la fête foraine présentée par Hugh Grant dans le deuxième opus de Paul King.
  • Et au p’tit déj, nous n’avons pas oublié le sandwich à la marmelade d’oranges amères

Peter Pan

Non, non, non, nous ne partirons pas pour les Pays Imaginaire. Je suis désolée de faire ma Mr. Darling, mais il y a bien assez de références à Peter Pan dans Londres sans que l’on s’aventure après la deuxième étoile à droite. Les schtroumpfs ont très longtemps eu leur phase Peter Pan. Nous en étions arrivés à connaître le dessin animé par coeur. Pour ma part, j’ai beaucoup d’affection pour ce livre et cet auteur qui est beaucoup plus complexe que le grand Walt a bien voulu nous le laisser paraître, et pour se remettre dans l’ambiance, avant de partir j’ai revisionné avec plaisir Hook et le Peter Pan de PJ Hogan de 2004 (une merveille visuelle, celui-ci avec Clocks de Coldplay sur sa bande annonce). M. Barrie, on vous suit :

  • 1ère étape : Big Ben bien sûr. On a tous en tête la scène où chantant à tue-tête « rêeeeeve ta viiiiiiie en couleur, c’est le secret du bonheur… » (tu as l’impression que je chante faux ? Et encore c’est parce que tu n’as pas l’audio, en vrai c’est encore pire…) Peter s’envole au-dessus de Londres en tenant par la main Wendy, Jean et Michel, puis se pose sur l’aiguille de Big Ben… Nous pour le coup, on n’a pas eu vraiment de chance… Notre visite à Londres a eu lieu en décembre 2017, et depuis le mois d’août, la cloche de la maison du Parlement s’était tue, pour se faire une petite beauté. On n’a donc pu qu’imaginer Big Ben sous les échafaudages, les travaux devant durer encore jusqu’en 2021. En attendant tu peux toujours aller admirer sa réplique au Légo store…
  • 2ème étape : Les jardins de Kensington et la statue de Peter Pan. Ici, tu feras coup double, car en plus du magnifique bronze sculpté par George Frampton à la demande de l’auteur. Tu seras aussi entouré d’écureuils. Nous avons dû passer un bon quart d’heure à donner des noisettes à ces petits curieux, qui n’avaient aucune crainte à s’approcher des enfants.
  • 3ème étape : Les parcs, si tu as vu Neverland, avec Johnny Depp et Kate Winslet, tu sais à quel point ils étaient importants pour J. M. Barrie et les enfants Llewelyn Davies pour lesquels il a écrit cette histoire. Peter est d’ailleurs un enfant oublié dans son berceau dans le parc que les fées sont venues chercher.

Mary Poppins

Autre classique littéraire et cinématographique… Comment ne pas penser à Mary Poppins, lors d’une visite à Londres la super nounou de Pamela Lyndon Travers popularisée par Walt Disney dans les années 60 après avoir usé de tout son pouvoir de conviction pendant plus de 20 ans pour obtenir les droits d’adaptation. Si le film original a entièrement été tourné en studios, donnant une impression de carton-pâte, on peut toutefois montrer aux enfants les lieux, qui apparaissent dans le film :

  • La cathédrale Saint Paul qui se dessine derrière la chanson Nourrir les petits oiseaux
  • Les banlieues de Chelsea ou Kensington
  • La maison de l’amiral Boom près d’Hampstead Heath
  • Les parcs en tout genres pour se perdre et aller faire voler ses cerfs volants

Et encore Big Ben et Buckingham Palace qui apparaissent dans Le retour de Mary Poppins.

Fan de comédies musicales ? Tu as envie de pousser la chansonnette et tu n’as pas peur de le faire en anglais ? Mary Poppins est aussi au Prince Edward Theatre.

Notting Hill et Portobello Road : deux fans tours pour le prix d’un

À cette liste déjà plutôt longue de fans tours possibles, tu peux ajouter le Portobello Road de l’Apprentie sorcière, ou de Coup de Foudre à Notting Hill. Tu peux :

  • partir à la recherche de la maison à porte bleue au 280 Westbourne Park Road, Londres W11 1EH
  • flâner sur ces « trottoirs où s’étendent 10 000 occasions« ,
  • Acheter des bouquins ou des souvenirs à la librairie de Hugh Grant : The Travel Book, 142 Portobello Road, Londres W11 2DZ

Notting Hill est un quartier que nous avons beaucoup aimé, outre l’aspect décor de cinéma, brocante et bohème-chic, c’est un quartier très cosmopolite et très vivant artistiquement. Tu y trouveras de nombreuses galeries de Street Art et des murs absolument magnifiques. Banksy et consorts sont à l’honneur dans toutes les boutiques de customisation et de souvenirs. Nous avons trouvé un petit marché avec des food-trucks venus du monde entier. À Londres où le budget repas peut vite exploser dans un quartier touristique comme celui-ci c’était une bénédiction.

5 jours, c’est évidemment trop court pour découvrir tous les univers londoniens… On pourrait encore parler de James Bond, Sherlock Holmes, Jack l’Éventreur, Pierre Lapin, The Crown ou Bridget Jones et bien d’autres… Il ne nous reste qu’une chose à faire, attendre des jours meilleurs pour y retourner et vous préparer une saison 2 de ce rendez-vous touristico culturel…

Et vous, quel fan êtes vous ? Quel serait votre itinéraire londonien ?

À bientôt 😉 …