Tag lecture avec Mary Poppins

Quoi ?!? Un tag lecture avec dans l’univers Disney ?!? Autant te dire que quand j’ai découvert ce tag sur le blog On the road to equility, je l’ai sauvé en gardant dans un coin de ma tête que moi aussi j’allais m’y coller. J’adore la super nounou de Pamela Lyndon Travers et j’ai dû voir un nombre incalculable de fois son adaptation par le grand Walt. Si tu ajoutes à cela que je verse gentiment ma larme avec Emma Thompson lorsqu’elle découvre le film à la fin de de Dans l’ombre de Mary, ce tag avait vraiment tout pour me plaire.

Après une semaine un peu difficile, j’avais envie de remettre un peu de magie dans ma vie, du coup je suis allée retrouver ce joli tag et je remercie Mathildelovelybook d’avoir eu cette idée absolument géniale….

Chem Cheminée : un livre cocooning à lire devant la cheminée

J’en ai lu pas mal ces derniers temps avec les romances de Noël, mais si je ne devais en choisir qu’un ce serait Mariage sous les Flocons de Sarah Morgan.

Les soeurs suffragettes : un livre féministe

Orgueil et préjugés, Jane Austen

J’hésitais pour cette catégorie entre la figure engagée de Claire Fraser, et celle de ma chère Elizabeth Bennet. Certes l’héroïne d’Outlander, force le respect car parachutée en plein XVIIIè siècle écossais, elle se retrouve à devoir se faire respecter au milieu d’un troupe d’Highlanders aussi fins que du gros sel et entend bien ne pas se laisser marcher sur les pieds et faire respecter ses positions de femme indépendante issue du XXè siècle. Toutefois je garde une tendresse particulière pour la force de caractère de Lizzie et sa volonté de prendre son destin en main et ne pas se marier au premier venu, pour une question de rang ou de rente annuelle. J’adore la façon qu’elle a de moucher M. Darcy et de sermonner tendrement ses plus jeunes soeurs. J’ai toujours plaisir à la retrouver dans le roman ou dans les diverses adaptations qui ont pu être faites du roman. Ma bonne résolution de l’année est d’ailleurs de me replonger dans la lecture des oeuvres de Jane Austen.

Ne dormez pas : un livre qui vous a tenu éveillé

Ciao Bella, Serena Giuliano

Il m’arrive souvent de me laisser embarquer par un livre au point de ne pas le lâcher quitte à y passer la nuit. Mais toutes les nuits de folies littéraires ne se valent pas, avec Ciao Bella, j’ai ri beaucoup, j’ai pleuré énormément aussi et je me suis réveillée le matin particulièrement toujours un peu chamboulée par ma lecture.

Un morceau de sucre : le livre qui vous donne de l’énergie

Une rencontre au bord de l’eau, Jenny Colgan

À peu près tous les livres de Jenny Colgan, qui mettent la cuisine au centre de l’intrigue. De la série de La petite boulangerie, à la série Au bord de l’eau en passant par la Cupcake Café, je régale au sens propre comme au sens figuré de ces histoires légères et gourmandes qui mettent au centre des héroïnes pas parfaites qui en mettant la main à la pâte, finissent par trouver une voie qui leur convient.

Quelle jolie promenade avec Mary : Un bel endroit pour se promener

Un petit tour avec Mary Poppins, Hélène Druvert

Comment ne pas rendre hommage à l’héroïne qui est à l’origine de ce tag avec cet album absolument magnifique. Je n’ai pas encore eu l’occasion de vous parler de ce livre que j’affectionne beaucoup sur le blog mais il faudra que je vous le fasse découvrir prochainement. Hélène Druvert nous embarque dans un univers en noir et blanc découvrir Londres au gré des aventures de Jane, Michael et de notre chère Mary. L’objet livre est particulièrement travaillé avec des pages finement découpées au laser dont la poésie et la qualité raviront petits et grands.

C’est bon de rire : un livre qui vous a fait rire

Touriste de Julien Blanc-Gras

J’ai rarement autant pleuré de rire en lisant. Si la couverture avec son joli pingouin sur le tarmac d’un aéroport est complètement décalée, la suite des événements prend le même chemin. On y suit les aventures d’un jeune homme qui a décidé de devenir touriste professionnel. Journaliste pour une revue de voyage, il a pour ambition de visiter tous les pays du monde et nous fait part de ces expériences avec beaucoup d’humour et d’auto-dérision. Touriste n’est pas qu’un livre drôle. C’est aussi un livre qui fait sourire par l’humanité des rencontres qu’il relate et qui fait réfléchir sur notre rôle en tant que touristes.

Nourrir les ptits oiseaux : un livre avec des aides pour les démunis

Les aventuriers du Cilento, Michel Quint

Les aventuriers du Cilento fait aussi partie de lectures coup de coeur que je n’ai pas encore chroniquées sur le blog. Passés les premiers chapitres, où j’ai rencontré quelques difficultés à me faire au style de l’auteur ainsi qu’au format de la narration, je me suis laissée embarquée dans l’histoire de Filippo, petit-fils d’émigrés italiens des années fascistes. Curieux de savoir d’où il vient, il entreprend un retour au sources, à Paestum, une ville de la province de Salernes connue pour son site archélogique. Sur place, il découvre que son grand-père a participé à l’exhumation du site avec deux archéologues alors confinés dans le Sud pour leurs opinions politiques. Il se lie d’amitié avec Gina, la conservatrice du musée et se retrouve malgré lui, témoin du trafic d’êtres humains organisés par la mafia dont sont victimes les migrants qui abordent aujourd’hui les côtes italiennes.

Supercali… : un livre avec un lexique

Le temps des mitaines – Loïc Clément et Anne Montel

Le temps des mitaines est l’un de nos coups de coeur de l’automne avec les garçons. On a vraiment beaucoup aimé ce huis clos au vocabulaire délicieusement smart et désuet. Pour certains on est vraiment pas loin de Supercalifragil…

Et voilou, et vous ? Il vous tente ce tag musico-disneyque ?

À bientôt 😉

Café des voyageurs #8 : couleurs d’automne

L’automne à Disneyland Paris

Le café des voyageurs, à la manière des rendez-vous littéraires hebdomadaires comme C’est lundi que lisez-vous ou le Throwback Thursday, est un rendez-vous créé pour partager nos publications, réunies autour d’un thème nouveau chaque semaine et de nous faire découvrir de nouveaux blogs. La récap des liens se fait sur le blog My wanderlust family.

Comme chaque semaine, je te propose de partager un article sur le thème choisi en répondant à ces trois amorces.

Cette semaine, je t’emmène…

J’ai choisi ce lieu car…

Et si tu ne devais choisir qu’une image pour décrire ce lieu ? Laquelle choisirais tu ?

Ça ENFIN il arrive avec ses orages et ses épisodes cévenols. J’ai enfin sorti mon ciré et mes bottes et je me frotte déjà les mains à l’idée de pouvoir sortir admirer les forêts et leurs couleurs flamboyantes, allumer le poêle à bois et recommencer à déguster de bons chocolats chauds avec des mini-chamallows et de la cannelle (Et ben oui, on fait pas les choses à moitié…)

Cette semaine, je t’emmène…

Nous voyageons rarement en automne en dehors des frontières françaises ou du Sud de l’Italie. J’aimerais beaucoup découvrir en cette période de l’année les forêts de l’Ecosse, des parcs nationaux américains ou du Canada, mais pour l’instant, cela reste à l’état de rêve.

Mais cette semaine, ce n’est pas en forêt, que je t’emmène pour admirer les couleurs de l’automne, mais à Disneyland Paris pour la saison d’Halloween.

J’ai choisi cet endroit…

Ayant eu pendant un temps le passeport annuel de Disneyland Paris, nous avons eu la chance de visiter le parc à peu près à toutes les périodes de l’année. Si il est une saison que l’on a toujours trouvée très réussie, c’est celle d’Halloween.

Dès le début septembre et jusqu’à la fin des vacances de Toussaint, le parc se pare de citrouilles, de feuilles de toutes les couleurs, de gentils fantômes et les vilains de nos dessins animés préférés sont à l’honneur, tu peux alors croiser Jack Skellington, Maléfique, la méchante reine…

Ce voyage était notre première séjour à quatre au pays de la souris à grandes oreilles. Nous avions réservé à l’Hotel Cheyenne pour les trois ans du grand Schtroumpf qui était tellement minuscule, quand je suis retombée sur les photos. Le mini-schtroumpf, lui, n’avait même pas soufflé sa première bougie anniversaire et s’en fichait à peu près comme de sa première couche.

Pour ses trois ans, nous avions voulu l’amener à Paris, et ses yeux s’étaient immédiatement éclairés. Il avait vu la pub de Disneyland Paris et la télé et m’avait demandé si nous allions en profiter pour aller voir Mickey. Bien sûr, c’était prévu, mais j’aime à faire que chaque séjour à Disneyland Paris comporte sa dose de surprise. Aussi, tout était réservé depuis un moment mais j’avais laissé plané une dose de mystère… À la descente du train, il ne s’était rendu compte de rien. C’est après avoir récupéré les pass qu’il avait compris en voyant les affiches et qu’il avait reconnu l’hôtel où nous avions séjourné l’année précédentes. S’en était suivie une danse de la joie tellement mignonne que cachée derrière mon appareil photo, j’avais la larme à l’oeil.

Pendant ces deux jours, nous avons pris le temps, à leur rythme, de visiter le parc, rencontrer les personnages qui lui faisaient plaisir pendant que le mini, pas très rassuré face à ses peluches géantes, dormait et de profiter des animations d’Halloween.

Si tu ne devais choisir qu’une photo laquelle choisirais-tu ? Pourquoi ?

Si je ne devais choisir qu’une photo de ce moment ce serait celle-ci.

Comme tu l’as peut-être déjà lu dans un précédent café des voyageurs, nous sommes dans la famille de grands fan de Winnie l’Ourson mais nous n’avions encore jamais eu l’occasion de l’approcher. Cette descente d’escaliers aussi chic de celle de Zizi Jeanmaire, était donc le préalable d’une rencontre fort sympathique, pleine de câlins aux couleurs de l’automne. Il faut dire qu’il est vraiment chou ce Winnie avec son costume de chauve souris.

Bref, ça c’était avant, du temps où la Covid n’avait pas encore fait son apparition et où on pouvait encore assister à des rencontres magiques entre nos chouchous et leurs héros, ces moments dont ils peuvent te reparler encore pendant des mois après… Aujourd’hui tout est tellement plus compliqué… Et toi ? Est-ce que la situation actuelle te refroidis par rapport à certaines destinations ?

Thème du 30 septembre : en forêt

Et toi, où nous emmènes-tu cette semaine ? En attendant le prochain café des voyageurs, je vous souhaite une belle semaine

À bientôt 😉

Disneyland Paris en mode slow ? Si ! Si ! Je t’assure, c’est possible…

Il y a quelques temps, j’avais accordé un article sur le slow tourisme. Si le sujet t’intéresse, l’article est par là…

https://wanderlustfamily4.travel.blog/2020/04/01/voyage-et-si-on-passait-en-mode-slow/

Je te l’accorde, parler de slow tourisme à Disneyland Paris relève un peu de l’oxymore au premier abord. Envie de profiter de ta journée à Disneyland Paris en famille en toute sérénité? Sans avoir l’impression de participer à la course RunDisney, cet article est pour toi ! Je te propose quelques conseils pour organiser ta journée, et prévoir des moments de décompression afin que ton séjour au pays des rêves ne tourne pas au cauchemar.

Avant de réserver, sois stratégique…

Choisis bien tes dates

Photo de Bich Tran sur Pexels.com

Premier conseil, avant de réserver ou de planifier une journée sur les parcs Dinsey, consulte les prévisions de fréquentations sur le site météosensible.

http://meteosensible.free.fr/disneyland.html

Elles seront très utiles pour concilier tes disponibilités et la fréquentation des parcs, parce qu’il y a des jours où il est tout de même plus facile de profiter du mode slow que d’autre. Bannis les journées noires, préfère les jours de semaines au week-end (même si je sais que c’est parfois compliqué) et préfère partir en dehors des temps de vacances de la région parisienne et des week-ends prolongés du mois de mai.

Une fois tes dates choisies, réfléchis à ton hébergement si tu pars sur plusieurs jours

Commence par faire un point sur les besoins et les envies de la famille. Si les enfants sont petits, mieux vaut peut-être choisir un hôtel du parc, qui évitera de faire de trop nombreux allers-retours si tu as besoin de rentrer te reposer. En plus, comme je te le disais dans le premier article de cet univers Disney, les formules proposées comprennent les billets d’entrées et peuvent s’avérer plus rentables que les formules Do It Yourself.

Si tu nous découvres avec cet article, tu peux découvrir nos conseils ici pour réserver ton séjour à Disneyland Paris sans te fâcher avec ton banquier ici…

https://wanderlustfamily4.travel.blog/2020/01/03/comment-organiser-un-sejour-a-disneyland-paris-sans-mettre-ton-banquier-en-pls/

Séjourner dans les hôtels Disney te permettra d’accéder aux parcs dès 8h30 dans le cadre des Heures de Magie en Plus. L’ouverture au grand public n’étant qu’à 10h00, cela te laissera un peu de marge pour profiter de quelques attractions très fréquentées sans trop attendre.

Les hôtels Sequoia, New Port Bay Club, New York et Disneyland Hotel disposent de piscines qui pourront être un moyen de se détendre et de faire une pause entre deux files d’attentes si il s’avérait que les parcs était trop plein.

De plus, ils proposent une formule club qui inclut le petit déjeûner, le goûter et un billet coupe file supplémentaire. Cela peut valoir le coup de payer un peu plus cher pour s’octroyer un peu de tranquillité.

Quelques jours avant ton arrivée

Commence à télécharger l’application Disneyland Paris sur ton téléphone. Elle te permettra d’anticiper un peu les temps d’attentes et de voir à quelle sauce tu pourrais être mangé pendant ton séjour. C’est aussi l’occasion de faire un point sur les incontournables de chacun et de voir quels sont les moments de la journée les plus propices pour chaque expérience. Certaines rencontres avec les personnages ne sont maintenant plus en accès libre mais doivent être réservées sur l’application Lineberty. Point positif : plus de files d’attente interminables ! Point négatif : l’application est souvent surchargée et les places sont limitées et peuvent partir très vite. Attention aux déceptions !

Une fois sur place…

Si tu arrives par le train, jette un coup d’oeil en sortant de la gare à la file d’attente aux contrôles, elle peut être un bon indicateur du nombre de visiteurs sur le parc. Si tu résides dans un hôtel du parc et que tu n’as pas opté pour l’option Disney Express qui te permet de déposer tes bagages à la gare et de récupérer tes billets d’entrée, il va falloir aller chercher tes précieux sésames. Personnellement, même lorsque l’on séjourne à l’hôtel Cheyenne, ou au Santa Fe, on préfère se rendre à l’hôtel à pied plutôt que d’attendre la navette avec les enfants surexcités à juste titre d’être enfin arrivé chez Mickey. Cela permet à tout le monde de se mettre dans l’ambiance en passant par le Disney Village et de canaliser les débordements d’énergie.

Arrivé à la réception, tu vas maintenant devoir attendre pour déposer récupérer tes billets, tes coupons si tu as réservé une formule de demi-pension, selon ton hôtel ta carte d’accès à la piscine, déposer tes valises et repartir en direction du Parc.

C’est là qu’intervient le premier choix…

Quel parc visiter en premier ?

Là encore, cela dépend de vos envies. Toutefois, avec des petits pour lesquels c’est la première fois, si tu veux la prendre cool et ne pas changer de parc trop souvent, il vaut mieux privilégier le Disneyland Park aux Studios.

En effet, de nombreuses attractions des Walt Disney Studios sont actuellement en réhabilitation et pour encore un petit moment encore. Aussi, si ta famille n’est pas trop friande de sensations fortes, il vaut mieux garder les studios pour la fin de journée quand le monde commence à défluer ou pour un moment où tout le monde pourrait avoir envie de se poser. Pour cela, regarde le programme des spectacles sur l’application ou à l’entrée du parc.

Comment éviter les files d’attente à rallonge ?

Certaines filent d’attente selon les jours peuvent flirter avec les 2h00. Personnellement, je me refuse à attendre autant de temps avec les enfants même pour une attraction sans FastPass. Aussi, voilà quelques astuces…

Profite des Heures de Magie en Plus

Les Heures de Magie en Plus ou EMH dans le jargon Disney, sont réservées aux résidents des hôtels Disney, comme je te le disais plus haut. Elles te permettent d’accéder au parc à partir de 8h30 quand l’ouverture au public se fait à 10h00. Hors contexte de crise sanitaire, c’est un moment où tu peux rencontrer des personnages à l’entrée des deux parcs. Et d’accéder en avant-premières à certaines attractions. Cela vaut le coup par exemple à ce moment-là de faire Crush’s Coaster, les montagnes russes inspirées du monde de Nemo. L’attraction, n’est pas éligible aux FastPass et atteint des temps d’attente qui descendent rarement en dessous de 90 minutes en journée.

Utilise les FastPass

En scannant tes entrées tu as accès un certain nombre de fois dans la journée à des billets coupe-file sur les attraction qui affichent le dispositif FastPass. On te donnera un rendez-vous pour revenir faire l’attraction à un certain moment de la journée. Attention, certaines bornes sont reliées entre elles. Tu ne peux prendre que jusqu’à 3 FastPass à la fois : un aux Walt Disney Studios, un au Disneyland Paris pour toutes les attractions sauf Indiana Jones et Star Tours, un pour Indiana Jones ou Star Tour. Il faudra attendre que ton FastPass soit terminé pour en reprendre un autre ou alors payer à ton arrivée à l’hôtel ou à la réservation pour obtenir des FastPass illimités.

À noter que les résidents dans les formules Club du Sequoia Lodge (Golden Forest Club), NewPort Bay Club (Compass Club), New York (Empire State Club) ainsi qu’au Disneyland Hôtel bénéficie d’un FastPass hotel supplémentaire par jour. Les résidents en suites ou au Castle Club, bénéficient de l’option VIP FastPass qui permet de passer par la file FastPass de toutes les attractions éligibles à volonté.

Fais comme le saumon, navigue à contre courant…

Il y a des heures dans la journée où les files se vident comme par magie. Les heures des repas et celle de la Parade ou des spectacles, qui drainent un grand nombre de public assis.

Profite de ces moments là pour faire les attractions pour lesquelles tu n’as pas pu avoir de FastPass si tu estimes que le temps d’attente te convient.

Si tu tiens absolument à voir la Parade, place-toi à l’endroit où elle sort. Tout prêt de l’attraction It’s a Small World. Tu pourras ainsi repartir dès qu’elle sera terminée pour faire tranquillement les attractions de Fantasyland, Adventureland et Frontierland pendant que les chars continuent leur chemin jusqu’à Main Street.

De même, profite des parcs jusqu’aux horaires de fermeture. En effet, tu peux accéder aux files d’attentes jusqu’au dernier moment. Cela te permettra d’attendre moins longtemps. En effet, lorsque les gens commencent à se positionner pour le spectacle du soir, il y a moins d’attente aux attractions.

Et si les enfants venaient déguisés ?

Tu verras de très nombreux enfants déguisés sur les parcs. Pour t’éviter de dépenser une cinquantaine d’euros dans un déguisement sur place, pense à glisser le déguisement préféré de tes Schtroumpfs dans la valise. D’autant que si il se rapporte à l’univers d’une attraction, le déguisement te permettra de passer par la file des FastPass. Un costume de Peter Pan, Clochette ou Crochet pourra te permettre de squizzer la file de Peter Pan’s Flight par exemple. Un costume de Woody, celle de Big Thunder Mountain… Manque de bol, les costumes ne facilitent pas l’accès au pavillon des princesses et aux rencontres avec les personnages, mais cela rajoute une touche de magie aux photos.

Une pause s’impose ?

Même si en suivant nos conseils précédents tu as relativement peu attendu, tu es peut être déjà fatigué et tu as envie d’une pause. Plusieurs options, là encore, s’offrent à toi.

Prendre le temps de manger

Il est bientôt l’heure du repas et comme Winnie l’Ourson ton petit bedon commence à gargouiller ?

Si tu amènes ton repas de la maison (ce que je comprends largement parce que les fastfood sont exagérément cher à Disneyland Paris) choisis un endroit qui te plait, il y a des bancs près du théâtre du Château, d’autres près de Meet Mickey ou des murets non loin de Star Tours. Attention, le pique-nique glacière est interdit dans le parc, prévois donc quelque chose de discret.

Si au contraire tu souhaites manger au calme, tu peux profiter des nombreux restaurants avec service à table. Certains sont plus recherchés que d’autres et il faut les réserver à l’avance, soit directement de chez toi, en appelant la centrale de réservation des restaurants, soit à ton arrivée à l’hôtel en demandant à la réception, ou bien encore directement au restaurant dans la journée si il reste des places. Pense à anticiper les restaurants en amont en réservant une formule de demi pension (qui te fera bénéficier du petit déjeuner gratuitement), parce que le budget peut vite s’avérer salé, surtout si tu vises des restaurants avec rencontres avec les personnages. Pour info, Disneyland Paris prend les chèques vacances mais pas les tickets restaurants.

Je te propose ici, en attendant un article plus complet sur les restos avec service à table, quelques uns de nos chouchous par tranche de budgets :

  • Esprit FastFood : le Lucky Nuggets Saloon (il est un peu plus cher que les Fast food classique mais le cadre est super chouette et tu peux même avoir la chance d’avoir le pianiste en concert live)
  • Buffet à volonté : nous n’avons jamais eu l’occasion de les tester mais tu en trouveras plusieurs sur le parc. Plaza Garden, Agrabah,
  • Menu au choix : le Bistrot Rémy (la déco est top, c’est à faire avec des enfants et la carte est assez chouette), le Walt’s (plutôt pour un repas en tête, son ambiance cosy et chic au dessus de Main Street, permet selon l’heure de voir passer les animations)
  • Rencontres avec les personnages : Si tu as envie de joindre l’utile, manger à l’agréable, rencontrer les personnages sans te faire une heure de queue, parfois dans un endroit clos et surchauffé avec des enfants qui commencent à ne plus en pouvoir d’attendre et d’être à ça de rencontrer leur héros préféré, tu peux opter pour des repas avec les personnages. Pour les restaurants qui proposent cette expérience, il est conseillé de réserver à l’avance. Pour une famille de 4 personnes compte à minima 200 € si tu n’as pas prévu la demi pension. Je te l’accorde c’est vraiment très cher. Aux Inventions, buffet à volonté du Disneyland Hotel, tu pourras rencontrer les classiques (Mickey, Minnie, Bourriquet, Crochet, Pluto, Dingo etc…) le midi et le soir du lundi au samedi. Le dimanche est consacré à des brunchs à thèmes, avec des personnages rares ou en costume spécial et pour le coup, c’est encore plus cher. À l’Auberge de Cendrillon, tu pourras rencontrer la jolie princesse bleue et deux autres princesses. Le repas est à la carte, la cuisine se veut raffinée mais plus que pour ce que tu as dans ton assiette, tu paies pour la présence des princesses et les étoiles dans les yeux des enfants. Si tu as envie de Tex Mex, et d’aventures en mode cowboy, tu pourras aussi rencontrer les personnages au Buffalo Bill Wild West Show. L’ambiance du diner-spectacle est vraiment très chouette et le repas très copieux.

Si tu as envie d’un petit goûter, et que tu n’as pas réservé en formule Club, tu peux t’installer dans les petites boutiques de Main Street. Il y en a plusieurs qui proposent des pâtisseries qui donnent envie d’y croquer dedans. Pour les boissons chaudes, personnellement, je passe mon tour, elles sont assez chères et pas très bonnes. Si tu veux un bon café avec ton cheesecake, préfère le Starbucks du DisneyVillage, pour le même prix, ce sera vraiment meilleur. Si le budget n’est pas un problème, ou si tu veux te faire une petite folie, tu peux aussi aller goûter au calme du Disneyland Hotel. Au premier étage, en face de l’entrée du restaurant les Inventions, se trouve le café Fantasia. Il est en général assez tranquille et propose une carte sympa. Tu pourras peut être bénéficier de la présence du pianiste et dans ce cas là, l’ambiance devient magique.

Prendre soin de toi

Photo de Pixabay sur Pexels.com

On le sait, les journées à Disneyland Paris ne sont pas de tout repos. Tu peux donc aussi te ménager des pauses dans la journée.

Si tu as opté pour un hôtel avec piscine, pourquoi ne pas profiter d’un moment où le parc est bondé pour aller faire un petit plouf ? Tu reviendras tout frais et régénéré, prêt à réattaquer les files d’attentes et la foule.

Certains hôtels proposent aussi une salle de sport. N’étant pas de grands sportifs nous n’avons jamais tenté mais elles ont le mérite d’exister.

Au Disneyland Hotel, près de la piscine, tu trouveras aussi le Celestia Spa. Il est accessible à tous, résidents de l’hôtel ou non. Le Spa propose des formules couples et parent-enfant. Il est conseillé de réserver à l’avance. Tu trouveras plus d’infos par ici sur les tarifs, les formules et les modalités de réservation par ici.

https://www.deepnature.fr/fr/spa-celestia-spa-disneyland-hotel

Les messieurs pourront aussi, si ils le souhaitent, aller voir le barbier. Car oui, aussi incroyable que cela puisse paraître, une véritable boutique de barbier se cache dans les recoins de Main Street, dans le Disneyland Park. Cette boutique est un hommage au père de Walt Disney dont c’était la profession.

https://www.disneylandparis.com/fr-fr/boutiques/parc-disneyland/dapper-dans-hair-cuts/

Marre des files d’attentes et des attractions ?

Là encore, tu n’as que l’embarras du choix si tu as envie de te changer les idées.

Et si au lieu d’attendre la dernière minute, tu profitais d’un moment de surcharge pour faire ton shopping ?

Dans la famille, ce n’est pas vraiment notre activité de prédilection, mais on a pu remarquer que certains moments dans la journée sont plus propices que d’autres. Si tu veux faire les magasins en toute tranquillité, oublie le rush de la fermeture. À la fin de la journée, tout le monde se rue sur les magasins de Main Street et sur ceux du Disney Village. C’est franchement loin d’être agréable. Alors je t’entends déjà me dire, que je suis bien gentille mais tu n’as pas très envie de te trimballer tes paquets tout au long de la journée dans les attractions. Mais que nenni, tu ne te retrouveras point chargé comme un âne !!! Si tu résides dans les hôtels du parc, saches que tu peux faire tes emplettes dans la journée et te les faire livrer à ton hôtel. Si, au contraire, tu ne résides pas sur les hôtels du resort ou que c’est ton dernier jour, tu peux, faire tes achats et passer les récupérer en boutique en fin de journée.

Envie de t’asseoir tout simplement ?

Si tu es comme nous, il n’est pas rare de terminer une journée à Disneyland Paris en ayant fait aux alentours de 10km. Aussi, parfois, on a tout simplement envie de s’asseoir, et de regarder ce qui se passe autour.

Profite des offres de spectacles du parc. Que ce soit aux Walt Disney Studios ou au Disneyland Park, tu en trouveras tout un tas. Certains changent en fonction des saisons et des événements prévus, mais d’autres sont de grands classiques. Ne manque pas le merveilleux, Mickey et le Magicien, et le Stitch Live, grands chouchous de la famille, ainsi que Moteur ! Action ! Stunt show spectacular ! qui te permettront d’être confortablement assis pendant une petite demi-heure.

Tu peux aussi t’installer dans les confortables banquettes du Molly Brown, le bateau à aube de Frontierland pour une balade sur le lac ou prendre le train qui fait le tour du parc ou les transports anciens de Main Street lorsqu’ils fonctionnent ou simplement, profiter de l’ambiance feutrée et de l’odeur d’ambre de la réception du Disneyland Hotel, accessible même aux non-résidents.

Et si tu prenais ton temps pour faire des photos sympas ?

Se balader, simplement, à la recherche de détails que tu n’avais jamais remarqué prendre des photos originales et décalés. Le parc est truffé d’endroits plus ou moins cachés pour prendre des photos rigolotes. Tu peux prendre la grosse tête avec le chapeau du Chapelier fou, retrouver Carl et Russel à la pêche, frotter la lampe pour essayer de faire apparaître le Génie, t’attarder sur les détails du quartier français de Rémi, prendre la pause devant la boutique de parapluies ou essayer de trouver Push la poubelle qui parle (promis, on n’avait pas abusé ce jour là de substances illicites 😉 ). La tombée de la nuit offre un très beau moment pour photographier certaines attractions, je pense à Orbitron ou Mad hatter’s tea cups par exemple. Pourquoi ne pas se lancer avec des plus grands un défi-photo à thème ?

Et si tu redécouvrais quelques attractions négligées ?

Il y a des attractions qui ne semblent pas en être vraiment et que l’on oublie souvent au cours de nos visites par manque de temps et d’envie aussi souvent. Elles peuvent cependant s’avérer des pauses sympa entre deux attractions. Es-tu déjà allé rentre visite au Dragon du Château dans sa Tanière? As-tu déjà essayé de jouer les Robinsons dans leur cabane perchée, ou les pirates sur le Jolly Rogers ? As-tu déjà pris de la hauteur en visitant le Château, les vitraux sont absolument magnifique et la vue sur les parcs vaut le détour ? Ou au contraire, t’es-tu déjà aventuré à 20 000 lieues sous les mers à bord du Nautilus, ou dans les ruelles d’Agrabah à travers le Passage d’Aladin ?

Voilà, j’espère que ces petits conseils pourront t’aider à envisager ton prochain séjour à Disneyland Paris en toute sérénité. En attendant, n’oublie pas que tu peux suivre nos aventures dans le monde magique de Mickey mais pas que… sur notre page Facebook

https://www.facebook.com/mywanderlustfamily/

et sur instagram

https://www.instagram.com/wanderlust_family13/

Et toi quelles sont tes astuces pour envisager ton Disney en mode slow ?

À bientôt 😉

Comment organiser un séjour à Disneyland Paris sans mettre ton banquier en PLS ?

Je te le disais dans le premier article, j’ai parfois 5 ans et demi dans ma tête et je suis une grande fan de Disney. Aussi, si il y a une destination pour laquelle je suis prête à faire ma valise dans la demi-seconde, c’est bien Disneyland Paris. Alors, oui, oui, je t’assure organiser un séjour qui mettra de la paillette dans les yeux de ta team sans que ton banquier ne mette des petits piquants dans les tiens, c’est possible…

Comme Obélix, je suis tombée dans la marmite Disney quand j’étais petite. J’ai eu la très grande chance de découvrir EuroDisney pour la première fois alors que le parc n’avait tout juste qu’une semaine (merci Maman, merci Papa <3). À la naissance des wanderlustschtroumphs, j’ai eu envie de leur transmettre la magie du pays merveilleux de la souris à grandes oreilles.

Sauf que :

  • Je ne suis pas la fille cachée des Kardashian
  • La souris, elle aime faire briller tes petits yeux à coup de poussière de fée mais c’est pas l’abbé Pierre non plus. Elle préfère les billets au fromage si tu vois ce que je veux dire (Mais oui mon petit Mickey moi aussi, je t’aime…)

Pour organiser notre premier séjour en famille sans y laisser mon PEL, j’ai donc un jour poussé la porte d’un forum de Disneyfans et pendant plusieurs années, j’y ai glané de précieux conseils et rencontrés de super Disneycopines venues de toute la France. Aujourd’hui, pour mon entourage, je fais office de experte ès séjour Disney et je joue volontiers les organisatrices de voyages.

Alors dans cet article, jeune padawan, je vais dans cet article te donner quelques conseils pour organiser ton séjour, tu verras c’est un peu dense alors : que la force soit avec toi !

Conseil n°1 : à l’avance, tu t’y prendras…

Les offres de réservation sur Disneyland Paris sont cycliques. Si tu as des contraintes de dates et que tu peux planifier ton séjour plusieurs mois à l’avance, tu trouveras sûrement ton bonheur dans les offres « Early booking » comme ils disent. Les reliquats de ces dernières sont liquidées sur des sites comme vente privée ou voyage privée ou lors de ventes flash sur le site de Disneyland Paris. En gros, si déjà 6 mois à l’avance, tu prévois d’aller chez Mickey, commence à consulter leur site. Tu peux y trouver jusqu’à 30% de réduction et le séjour gratuit pour les moins de 12 ans.

Pour nous par exemple, cela fait largement baisser la facture bien plus que les 30 % annoncés car les enfants paient au-delà de 3 ans.

Les promos chez Mickey, c’est comme au marché. Plus tu t’y prend tôt, plus tu as de chance d’obtenir les meilleurs prix, pour chaque date, il y a un pourcentage de chambres à -30 %, une fois le quotat atteint, la réduction diminue et ainsi de suite jusqu’à ce qu’à penser en forfait standard… Avec les ventes flash de dernière minute ou les liquidations sur vente privée, tu peux aussi trouver de supers prix mais le risque est de payer tes billets de train plus cher ou que tes dates soient épuisées… Moi qui ne suis pas une grande joueuse de poker, je préfère jouer la sécurité.

En réservant très à l’avance, tu peux donc parfois faire des coups de maître. Le plus beau de tous jusqu’à présent, une suite du Sequoia Lodge, avec entrées, hébergement, p’tit déj, goûter et VIP Fast Pass (coupe file à volonté pour les non initiés) à moitié prix pour 2 jours / 1 nuit. Etoiles dans les yeux des wanderlustschtroumphs garanties à la découverte de la chambre…

L’avantage de s’y prendre très à l’avance, c’est qu’en appelant la centrale de réservation, tu peux étaler le paiement de ton séjour en autant de fois que tu le souhaites jusqu’à 30 jours avant ton départ.

Conseil n°2 : aux langues, tu te mettras et les sites étrangers tu consulteras…

Selon les versions du site que tu regarderas, tu ne trouveras pas forcément le même type d’offres. La souris fait visiblement cela pour s’adapter aux habitudes de ses visiteurs européens.

Aussi, si tu aimes la bonne chaire et que, pour toi, les vacances ne sont pas complètes si elles ne sont pas accompagnées de bons restos, n’hésite pas à comparer les offres de la version française de Disneyland Paris avec celles de nos voisins italiens et espagnols. Les réductions de départ y sont moindres mais formules de demi-pension y sont fréquemment incluses pour des séjours à partir de 2 nuits / 3 jours.

A contrario, si tu prévois de rester plus longtemps qu’un simple week-end, révise ton anglais ou ton allemand et va sur les versions anglo-saxonnes du site. La version irlandaise est d’après moi la plus sympa car elle est en anglais et en euro (donc sans frais de change). Des formules 2 nuits offertes pour 2 nuits payées y sont régulièrement proposées (les entrées sont bien entendu incluses)

Conseil n°3 : Ta calculatrice tu sortiras…

Lorsque tu organises un séjour à Disneyland, ce qui te semble économique de prime abord, peut en réalité ne pas l’être. Je m’explique, exemples à l’appui. Prêt, mettons nous en situation…

Idée reçue n°1 : prendre un hotel hors du parc est moins cher

Petit budget, j’envisage d’aller passer un week-end à Disneyland Paris avec mes enfants. Je pense que réserver un paquet sur le site de Disneyland Paris me coûtera plus cher que de prendre des entrées et un hôtel à part… Et bien je vais te prouver que ce n’est pas toujours vrai.

  • Etape 1 : réserver l’hôtel, si comme moi tu viens en train et que les enfants sont encore petits et donc fatigables, il te faut un hôtel facilement accessible en train depuis la gare. Compte pour un hôtel partenaire un minimum de 80-100 € pour la nuit pour une chambre de 4.
  • Etape 2 : prendre les entrées, c’est là que ton super calcul peut devenir un mauvais calcul. Et oui, car sauf si tu trouves une super-méga offre par ton comité d’entreprise ou que tu connais quelqu’un qui travaille sur le par, il te faudra débourser jusqu’à 90 € par adultes et 70€ par enfant pour profiter des deux parcs (les prix peuvent varier selon les saisons). Multiplie-ça par deux jours et le nombre d’adultes et de schtroumphs que compte ta famille et tu verras qu’en fait, ce n’était pas forcément une si bonne idée…

Idée reçue n°2 : un hôtel comme le Santa Fe ou le Cheyenne coûte toujours moins cher que les autres hotels

Petit budget toujours, j’envisage d’aller passer un week-end à Disneyland Paris avec mes enfants. Je pense que réserver un hôtel type Cheyenne ou Santa Fe sur le site de Disneyland Paris me coûtera moins cher… Et bien je vais te prouver que ce n’est pas toujours vrai.

Si finalement, tu as choisis d’aller faire un tour de passer par disneylandparis.fr pour réserver ton séjour, ne te mets pas de contrainte pour chercher l’hôtel. Dans la même optique du premier arrivé permier servi dont je te parlais plus tôt, les hôtels Cheyenne et Santa Fe sont la plupart du temps moins bien lôtis en réduction et pris d’assaut.

Pas plus tard qu’aujourd’hui, je faisais un petit tour sur le site et en faisant une simulation pour les vacances de février, il ressortait que le Santa Fe (hôtel 2 étoiles) était presque aussi cher que le Disneyland Hôtel (hôtel 5 étoiles à l’entrée du parc) pour les mêmes dates. Bref l’hôtel le plus cher n’est pas toujours celui que l’on croit…

De même, si tu souhaites réserver dans des hôtels comme le Sequoia, le New Port Bay Club ou le New York, il est parfois plus intéressant de réserver une formule en club (légèrement plus chère à la réservation mais comprenant le petit déjeûner et le goûter et un coupe-file supplémentaire par personne) qu’une formule standard (le petit déjeûner étant facturé 19 € par personne à la réservation).

Conseil n°4 : les avantages du passeport annuel tu regarderas…

Il y a très longtemps dans une lointaine galaxie… Non je blague, jusqu’à 2-3 ans en arrière, avoir un passeport annuel (abonnement à l’année te permettant de rentrer sur les parc entre 150 et 365 jours par an), pouvait être très vite rentable. Nous avons d’ailleurs fait l’expérience pendant un an… Sauf que depuis quelques temps, les prix des passeports ont flambé. Le top des passeports, permettant l’accès chaque jour de l’année, frise désormais les 400€ auxquels tu devras rajouter à chaque séjour le prix de ton hébergement (avec des réductions certes, mais quand même…), les repas et le reste…

Aujourd’hui, acheter un passeport annuel donc, ça se calcule et avant de choisir la bonne formule, tu devras être au clair sur :

  • Le nombre de séjours que tu veux faire dans l’année
  • Les dates de tes séjours (certains passeports ont des jours de restriction)
  • Les avantages dont tu as VRAIMENT besoin (par exemple, la gratuité du parking, quand tu viens en train, ou de la location de poussette quand les enfants sont grands)

Pour notre famille par exemple, il pourrait être rentable de prendre un seul passeport de moyenne gamme, et de réserver une formule séjour en enlevant un adulte, seulement dans la mesure où l’on aurait prévu plusieurs séjours dans l’année.

Conseil n°5 : le calendrier des saisons tu regarderas…

Tout est calculé pour te faire revenir le plus souvent possible. Saison Star Wars, Reine des Neiges, Super héros, printemps, Roi Lion, Halloween, Noël… Quel que soit le thème dont tu es fan tu peux y trouver ton compte.

Sauf que selon la période de l’année à laquelle tu choisiras de planifier ton séjour, les prix pourront varier du simple ou double a minima. L’idéal bien sûr pour profiter des parcs est d’éviter la cohue des week-ends, des vacances scolaires et autres jours fériés. Bien caché sur un coin du site de Disneyland Paris, tu trouveras la brochure avec la grille tarifaire en fonction des saisons, elle pourra t’aider dans ton choix de la bonne saison pour un séjour au meilleur prix. Certains sites proposent aussi une sorte de bison futé du parc, pour connaître les dates les plus fréquentées.

Conseil n°6 : Le site de ton CE tu consulteras…

Si tu habites près du parc, que tu as la chance de pouvoir être hébergé gratuitement ou que tu ne souhaites y aller que pour une journée, pense à faire un tour sur le site de ton comité d’entreprise. Les billets y sont souvent à prix réduit et tu peux y trouver plusieurs formules : 1 jour / 1 parc, 1 jour / 2 parcs, 2 jours / 1 parc, 2 jours / 2 parcs.

Si tu n’as pas de CE, certains sites comme CE multi-avantages, proposent moyennant une adhésion annuelle d’une vingtaine d’euros, d’avoir accès à des offres intéressantes sur les billets d’entrées et les passeports annuels mais aussi dans d’autres parcs d’attractions et de loisirs.

L’avantage est double :

  • Tu économises
  • Tu gagnes du temps en évitant la queue aux caisses.

Cet article t’a plu ? Tu souhaites davantage de conseils et d’idée pour organiser ta visite dans le monde merveilleux de Disney, alors n’hésite pas à nous suivre… De nouveaux articles sur Disneyland Paris arriveront bientôt…

A très vite 😉