Throwback thursday #18

Thème : Halloween

Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram, Bettie du blog Bettie Rose Books a pris l’initiative d’en faire un rendez-vous livresque en 2016. Le but est de parler chaque jeudi d’un livre « ancien » de notre bibliothèque en fonction d’un thème donné. Bettie a passé le flambeau, désormais le récap’ des liens se fait sur le blog my-bOoks.com. Venez y participer.

J-2 avant la grande fête des sorcières et des revenants. Bon, point de bonbons ou de sorts cette année, puisque nous sommes à nouveau confinés mais on peut tout de même se mettre dans l’ambiance avec des livres et des films qui font peur…

Côté Maman

De ce côté là, je ne suis pas une super cliente. Je suis plus chaussettes en pilou et livre de Noël que thriller haletant… J’ai tendance à sursauter devant Derrick, ce qui fait beaucoup rire WanderlustDad alors autant te dire que je passe allègrement mon chemin en règle générale devant les maîtres du suspens et de l’horreur. J’ai cependant dans ma bibliothèque un ou deux bouquins qui peuvent coller au thème et pour aujourd’hui, j’ai choisi de te parler d’un classique, Histoires extraordinaires d’Edgar Allan Poe, que j’ai lu il y a fort fort longtemps. Ce recueil de nouvelles écrites entre 1832 et 1845 a été traduit en français par Baudelaire et publié en 1856. J’avais beaucoup aimé l’atmosphère inquiétante, que l’on peut retrouver dans Le Horla ou Le portrait de Dorian Grey. Je me le suis d’ailleurs mis de côté pour en lire un ou deux samedi soir…

Côté schtroumpfs

T’as la trouille, pistrouille ?

Halloween peut être une fête qui impressionne parfois les plus jeunes mais aussi l’occasion de tourner en dérision ce qui nous fait peur. Aussi, quand les garçons étaient petits, nous avions adoré faire sa fête au loup dans T’as la trouille, pistrouille ? de Charlotte Ameling publié chez Milan en 2016. On retrouve dans ce livre à toucher, celui qui terrorise les nuits de nos petits dans des positions improbables et souvent ridicule avec toujours une question, T’es cap de… ou t’as la trouille pistrouille ?. Alors d’abord, on le suit, puis lui tire la queue, on lui attrape les moustache, on lui appuie sur le nez, on met sa main dans sa gueule, avant d’arriver au clou du spectacle : une rencontre fracassante entre le loup et une citrouille… Je te laisse imaginer qu’à la fin, bien sûr, ils n’ont plus la trouille mais en plus ils en redemandent…

Et vous qu’avez-vous choisi cette semaine ?

À bientôt 😉

Café des voyageurs #8 : couleurs d’automne

L’automne à Disneyland Paris

Le café des voyageurs, à la manière des rendez-vous littéraires hebdomadaires comme C’est lundi que lisez-vous ou le Throwback Thursday, est un rendez-vous créé pour partager nos publications, réunies autour d’un thème nouveau chaque semaine et de nous faire découvrir de nouveaux blogs. La récap des liens se fait sur le blog My wanderlust family.

Comme chaque semaine, je te propose de partager un article sur le thème choisi en répondant à ces trois amorces.

Cette semaine, je t’emmène…

J’ai choisi ce lieu car…

Et si tu ne devais choisir qu’une image pour décrire ce lieu ? Laquelle choisirais tu ?

Ça ENFIN il arrive avec ses orages et ses épisodes cévenols. J’ai enfin sorti mon ciré et mes bottes et je me frotte déjà les mains à l’idée de pouvoir sortir admirer les forêts et leurs couleurs flamboyantes, allumer le poêle à bois et recommencer à déguster de bons chocolats chauds avec des mini-chamallows et de la cannelle (Et ben oui, on fait pas les choses à moitié…)

Cette semaine, je t’emmène…

Nous voyageons rarement en automne en dehors des frontières françaises ou du Sud de l’Italie. J’aimerais beaucoup découvrir en cette période de l’année les forêts de l’Ecosse, des parcs nationaux américains ou du Canada, mais pour l’instant, cela reste à l’état de rêve.

Mais cette semaine, ce n’est pas en forêt, que je t’emmène pour admirer les couleurs de l’automne, mais à Disneyland Paris pour la saison d’Halloween.

J’ai choisi cet endroit…

Ayant eu pendant un temps le passeport annuel de Disneyland Paris, nous avons eu la chance de visiter le parc à peu près à toutes les périodes de l’année. Si il est une saison que l’on a toujours trouvée très réussie, c’est celle d’Halloween.

Dès le début septembre et jusqu’à la fin des vacances de Toussaint, le parc se pare de citrouilles, de feuilles de toutes les couleurs, de gentils fantômes et les vilains de nos dessins animés préférés sont à l’honneur, tu peux alors croiser Jack Skellington, Maléfique, la méchante reine…

Ce voyage était notre première séjour à quatre au pays de la souris à grandes oreilles. Nous avions réservé à l’Hotel Cheyenne pour les trois ans du grand Schtroumpf qui était tellement minuscule, quand je suis retombée sur les photos. Le mini-schtroumpf, lui, n’avait même pas soufflé sa première bougie anniversaire et s’en fichait à peu près comme de sa première couche.

Pour ses trois ans, nous avions voulu l’amener à Paris, et ses yeux s’étaient immédiatement éclairés. Il avait vu la pub de Disneyland Paris et la télé et m’avait demandé si nous allions en profiter pour aller voir Mickey. Bien sûr, c’était prévu, mais j’aime à faire que chaque séjour à Disneyland Paris comporte sa dose de surprise. Aussi, tout était réservé depuis un moment mais j’avais laissé plané une dose de mystère… À la descente du train, il ne s’était rendu compte de rien. C’est après avoir récupéré les pass qu’il avait compris en voyant les affiches et qu’il avait reconnu l’hôtel où nous avions séjourné l’année précédentes. S’en était suivie une danse de la joie tellement mignonne que cachée derrière mon appareil photo, j’avais la larme à l’oeil.

Pendant ces deux jours, nous avons pris le temps, à leur rythme, de visiter le parc, rencontrer les personnages qui lui faisaient plaisir pendant que le mini, pas très rassuré face à ses peluches géantes, dormait et de profiter des animations d’Halloween.

Si tu ne devais choisir qu’une photo laquelle choisirais-tu ? Pourquoi ?

Si je ne devais choisir qu’une photo de ce moment ce serait celle-ci.

Comme tu l’as peut-être déjà lu dans un précédent café des voyageurs, nous sommes dans la famille de grands fan de Winnie l’Ourson mais nous n’avions encore jamais eu l’occasion de l’approcher. Cette descente d’escaliers aussi chic de celle de Zizi Jeanmaire, était donc le préalable d’une rencontre fort sympathique, pleine de câlins aux couleurs de l’automne. Il faut dire qu’il est vraiment chou ce Winnie avec son costume de chauve souris.

Bref, ça c’était avant, du temps où la Covid n’avait pas encore fait son apparition et où on pouvait encore assister à des rencontres magiques entre nos chouchous et leurs héros, ces moments dont ils peuvent te reparler encore pendant des mois après… Aujourd’hui tout est tellement plus compliqué… Et toi ? Est-ce que la situation actuelle te refroidis par rapport à certaines destinations ?

Thème du 30 septembre : en forêt

Et toi, où nous emmènes-tu cette semaine ? En attendant le prochain café des voyageurs, je vous souhaite une belle semaine

À bientôt 😉